Biographie

Mario Canonge est un pianiste martiniquais. Il commence à jouer à l’adolescence et accompagne la chorale de l’église du François en Martinique. A partir de 1979, il étudie la musique à Paris et joue beaucoup de musique latine au début des années 80, notamment dans le groupe La Manigua avant d’être, avec Nguyen Lê le cofondateur du groupe de jazz-rock-fusion Ultramarine. Très inspiré par les deux grands noms antillais du piano, Marius Cultier et Alain Jean-Marie, c’est un pianiste reconnu et virtuose, et il devient vite très demandé (Lavelle, Dee Dee Bridgewater, Nicole Croisille, Ralph Thamar, mais aussi Carter Jefferson, Chico Freeman, Turk Mauro, Simon Spang-Hanssen…).

Il crée Sakiyo avec Michel Alibo, puis débute une carrière en solo avec « Retour aux sources » en 1991. C’est un tournant qui le voit renouer avec la musique de ses racines, la mazurka, la biguine mélangée au jazz et au zouk. Avec son groupe Kann’, Mario joue beaucoup et touche un large public aux Antilles et en métropole. Pendant plusieurs années, le quartet tourne même au-delà des frontières, et les collaborations de Mario continuent (Kassav, Malavoi…) ainsi que d’innombrables séances de studio pour la musique des Caraïbes et dans tous les styles (Beethova Obas, Michel Jonasz, Laurent Voulzy…).

En 2002, Mario monte Sakésho, avec Andy Narell, Michel Alibo et Jean-Philippe Fanfant. Deux disques sont produits plus un DVD qui entrainent le quartet dans de nombreux festivals. Côté Afrique, Mario joue beaucoup avec son vieux complice Etienne Mbappé mais aussi avec Manu Dibango, Richard Bona, Gino Sitson, etc.

En 2004, nouveau virage, cette fois-ci très jazz – tout en restant caribéen – avec Rhizome. Jacques Schwarz-Bart, Antonio Sanchez et Roy Hargrove sont de la partie. Une tournée panaméricaine débute, qui durera toute l’année, avec la participation d’Horacio ‘el negro’ Hernandez. En 2008, Mario fait tourner le répertoire de Rhizome en trio avec Linley Marthe et Chander Sardjoe et publie l’album live du groupe. Le trio enchaine les tournées sur les cinq continents. D’autres collaborations naissent avec par exemple ce duo piano-contrebasse très important pour Mario Canonge constitué avec Michel Zénino, ou bien cet autre duo de piano avec Alain Jean-Marie. Mario accompagne aussi avec bonheur plusieurs voix féminines comme la chanteuse Tangora ou encore Viviane Ginapé.

En 2011, Mario Canonge publie mitan, un album jazz salué par la critique, et qu’il décrit ainsi : « mitan, c’est aussi le mitan de ma vie. En réalité, c’est pour moi le commencement d’un à venir plus riche, d’une envie d’avancer, de progresser, de m’élever encore et encore, essayant d’effleurer, de toucher, de saisir de mes dix doigts un vital essentiel ». Dans le courant de l’été, Mario et Michel Zenino se produisent dans le cadre du festival Jazz à Porquerolles. Le concert est filmé et donne lieu à un DVD qui sort début 2013. Vers la fin de l’année, Mario joue sur l’album du guitariste dominiquais Cameron Pierre, « Radio Jumbo ». C’est l’occasion de rencontrer Courtney Pine qui produit l’album. Ce dernier l’appelle alors pour jouer sur son album « House of legends » qui sort à la fin de l’année 2012. C’est également à cette période que nait un trio prometteur baptisé CAB, et formé avec le chanteur camerounais Blick Bassy et le percussionniste brésilien Adriano Tenorio DD. Le groupe tourne régulièrement et prépare un album à paraître en 2014.