Kann’ et l’empreinte caribéenne

2001 / Carte Blanche

Carte Blanche est une double invitation. D’abord aux musiciens « du coeur », aux musiciens « amis », aux musiciens « de partage ». Les voix de Jocelyne Béroard, de Ralph Thamar ou de Tony Chasseur, les violons de l’Orquesta Aragon (Cuba), les Steel Drums d’Andy Narell ou bien encore les percussions d’Orlando Poleo, la rythmique des frères Fanfant… Mais c’est aussi et même surtout, une invitation destinée aux auditeurs. Une invitation au voyage dans les Antilles et plus particulièrement au cœur de la Martinique, à la découverte de son histoire, de sa culture, de son patrimoine musical.

1997 / Chawa

Déjà le jazz. Sous « Chawa », le jazz caribéen de Mario Canonge, protéiforme comme l’est la musique des Antilles elle-même, perce et annonce les futurs « Rhizome » et « Mitan ». ‘Kon Djab Djigidji’ sera même l’un des succès de « Sakésho », le populaire quartet formé avec Andy Narell, Michel Alibo et Jean-Philippe Fanfant.

1995 / Arôme Caraïbes

Dans la lignée de « Retour aux sources », « Arôme Caraïbes » inscrit quelques standards du patrimoine, repris en chœurs lors des concerts du pianiste. Du jazz au zouk (‘Bam ti bonjou’) en passant par la biguine ou le latin jazz, « Arôme Caraïbes » mérite amplement son nom et parfume chaleureusement l’atmosphère. L’occasion aussi de retrouver entre autres Ralph Thamar et la toute jeune Tatiana Miath.

1993 / Trait d’Union

C’est Jocelyne Béroard qui ouvre « Trait d’Union » avec le très célèbre ‘Non Musieu’. Autour de Kann’ – avec Thierry et Jean-Philippe Fanfant et Bago – Mario invite la crème des musiciens antillais pour un trait d’union festif : Ralph Thamar, Jean-Paul Pognon, Miguel Gomez, Jean-Philippe Marthély, Tony Chasseur…

1991 / Retour aux sources

A la sortie de l’expérience « Ultramarine », « Retour aux sources » est le premier album de Mario Canonge sous son nom. Une arrivée fracassante, dont la playlist est devenue quasiment sans exception un recueil de standards incontournables (‘Lésé palé’, ‘Pei mwen jodi’, ‘West Indies Rhapsody’…). Avec le numérique, « Retour aux sources » est de nouveau disponible au téléchargement.